Ouvrira - Ouvrira pas ?

Déjà arrêtons le ski bashing !

La question de savoir si le prix de l’électricité sera cher pour les gestionnaires pendant la saison des stations de sports d’hiver n’est pas encore tranchée pour toutes : certaines ont des contrats longue durée avec le fournisseur d’électricité donc pour elles pas d’inquiétudes, et pour les autres ? Oui l’électricité sera cher !

Mais il ne fait aucun doute que toutes vont ouvrir cette hiver. Nous attendons seulement la neige pour se prononcer !

Combien coûte le fonctionnement d’une station de ski ? La réponse pourrait vous surprendre !
L’électricité est le deuxième élément le plus important après la neige. Mais la flambée des prix pourrait-elle mettre un frein à la saison d’hiver à venir.

Bien qu’une petite station française de l’Isère ait annoncé qu’elle pourrait ne pas ouvrir les télésièges et les télécabines l’hiver prochain en raison des prix trop élevés de l’électricité, cela a provoqué une belle pagaille chez les professionnels de la montagne qui veulent rassurer les vacanciers : oui, les stations seront opérationnelles pendant cette saison 2022/2023.

La Compagnie des Alpes est une société qui gère de très grands domaines skiables tels que Méribel, La Plagne et Tignes. Elle se veut rassurante : « Tout sera ouvert », affirme Dominique Thillaud, directeur général de cette filiale de la Caisse des Dépôts qui a l’expérience de la direction du secteur des remontées mécaniques depuis de nombreuses années.

Toutefois il reconnaît qu’après une augmentation de 50% de la facture d’électricité dans les stations l’année dernière, c’est une nouvelle augmentation de 50% à laquelle il va devoir faire face. « Cela restera viable même si cela pèsera dans les résultats de l’entreprise mais c’est notre devoir vis-à-vis de nos clients de pouvoir être là dans les bonnes années mais aussi dans les moins bonnes. On fera le gros dos ».

ouvrira - ouvrira pas

Avec le spectre de la fermeture des stations comme aux pires heures de la crise Covid-19, personne ne veut y croire.

C’est le cas par exemple d’un fondateur d’une entreprise spécialisée dans l’immobilier de montagne dont le destin est de fait étroitement lié à l’activité des stations :« Les stations de ski, c’est un écosystème où tout est lié : les remontées mécaniques, les habitants, les hôteliers, les restaurateurs donc les remontées ne peuvent pas ne pas ouvrir et j’ajoute que les gestionnaires des remontées mécaniques ont recruté leurs salariés pour la saison. »

Il est difficile de dire comment les professionnels de la montagne pourront absorber le « choc électrique ».

La Compagnie des Alpes a annoncé l’utilisation d’un nouveau système de canons à neige, qui devrait permettre de réduire les coûts d’électricité de 15 %. Toutes les dameuses de la station sont également alimentées par du carburant fabriqué à partir d’huile de cuisson ! Etonnant, non ? On verra la fondue bourguignonne d’une autre manière !

Les professionnels de la montagne affirment que même si le prix de l’électricité a augmenté, les prix des forfaits de ski ne devraient pas vraiment le refléter car ils ont été fixés avec les municipalités locales bien avant toute augmentation des coûts de l’énergie.

Toutefois, une hausse est tout de même à prévoir dans certaines station de ski comme Orciere dans les Hautes-Alpes . Le directeur de l’office du tourisme de la station évoque une augmentation de deux euros du forfait journalier. Mais rien n’est encore décidé.

Cela ne semble pas inquiéter les futurs vacanciers puisque la demande croissante de voyages a été enregistrée dans tous les centres de réservation des stations.

Le taux de réservation de cette année est supérieur à celui de la saison dernière à la même période !

Alors qu’attendez-vous pour réserver un de nos appartements au Silveralp ?

C’est par ici :